Accueil

Pour continuer dans l'arbre, cliquez sur le prénom souligné, pour d'autres éléments cliquez sur le texte souligné, un lien retour vous sera proposé.

Le premier JEHL connu dans la lignée s'appelait Hans et vivait en 1570 à GRUSSENHEIM où il apparaît sur les cahiers terriers. Les recherches sont en cours pour définir la parenté exacte qui nous lie. Jusqu'à la Guerre de 30 ans on retrouve des Jehl dans le village. Les cahiers terriers font état d'un paiement par un autre Hans Jehl de 1 Pfundt, 4 Batzen et 1 Pfennig en 1614. Ce montant relativement important tend à montrer qu'il était assez aisé pour l'époque.

En 1619 la guerre de trente ans qui éclate oblige les populations des villages qui veulent survivre à se réfugier dans les villes fortifiées de BERGHEIM et AMMERSCHWIHR, sur les premières pentes des Vosges.

Après la guerre, on retrouve les Jehl dans les villages de Grussenheim, ARTZENHEIM et plus tard ELSENHEIM. Dans les enregistrements de 1675, mention est faite des terres sur lesquelles travaillait Martin(1) Jehl, frère de Johannes Jehl(1). A cette époque, la paroisse possédait environ deux tiers des terres du village. Plus largement, l'Eglise était en France le plus grand propriétaire terrien.

Martin(1) mourut vers 1700 et ses 3 enfants furent ses héritiers.

Stephan épousa Christina BUOB qui mourut (document) le 8 février 1702. Il était propriétaire de sa ferme qui existe toujours, mais elle a changé de mains car il ne s'est pas remarié et cette union fut sans enfant. Un frère de Christina (Martin Buob) ainsi que ses neveux furent les héritiers. Martin Buob fut le père d'un "célèbre" sculpteur sur bois : Martin*** Buob (1707-1776). Il travailla à SELESTAT pendant près de 40 ans et fournit de nombreuses pièces d'autel et statues aux églises de la région.

Conrad qui eut deux enfants habitait une grosse ferme alsacienne qui existe toujours. Sa femme était Ursula ALLON (les Allon sont originaires du TYROL). Conrad accéda à la distinction de Gardien des biens de la paroisse en 1714. Il mourut le 6 octobre 1725.

Catharina a épousé Georges EHRINGER le 15 octobre 1685 lors d'un pèlerinage à Notre Dame de DUSENBACH (dans les Vosges). Le prêtre de l'époque, le père Placidus BÜHEL, un moine bénédictin, autorisa le mariage en dehors de sa paroisse. Georges Ehringer fut le maire de Grussenheim de 1699 à 1734 Catharina mourut le 13 mars 1724 et Georges à Noël 1734. Ils eurent au moins un fils né le 18 mars 1686, Jean André (document) qui eut pour parrain Wolfgang Georges Strawel (STRAUEL) et Anne Marie WEISS pour marraine. Ils eurent également une fille, Anne Marie (document) qui eut les mêmes parrain et marraine.

Johannes(1) qui épousa Magadalena Ehringer (fille de Johannes (fils de Jacob)) eut au moins deux fils : Martin (1680-1724) et Johannes

Martin (1680-1724), maire d'Elsenheim s'est marié deux fois. Avec Barbara UHLMAN puis Catherine ROMER avec qui il continue la lignée des Jehls de Elsenheim. Un des enfants : Jean-Martin et M-Madeleine MÜLLER. Un des enfants : Jean-Baptiste et Madeleine GUEBHART. Un des enfants : Jean-Baptiste et Anne-Marie STOFFEL. Un des enfants : François-Joseph et Marie-Anne RAEHM. Un des enfants : Florian (décédé en 1926) et M-Madeleine SCHMITT.

*** A cette époque, il était fréquent de donner à l'ainé de la famille le prénom de son père