retour

Toponymie

nommé successivement :

Dans les archives des Comtes de RIBEAUPIERRE, on retrouve également le nom d'ELSENHAIM qui proviendrait du passage de ST ELOI dans la contrée (tout comme "ELSASS").

Au temps des romains

Après avoir chassé les celtes, les romains construisirent des routes pour leurs armées. Une telle route allait d'Elsenheim par ILLHAEUSERN (qui n'existait pas alors) vers la montagne. La région était couverte d'immenses forêts. Il y avait peu d'habitants. Peu à peu, les forêts sont déboisées, surtout par les moines.
Les romains apportent les arbres fruitiers et la vigne. Des noms comme "RÖMERWEG", "HEIDENSTRAESSEL" nous viennent de cette époque.

La marche commune (GEMEINE MARK)

Elsenheim faisait partie de la "Gemeine Mark RIBEAUVILLE" tant au point de vue administratif que religieux. Celle-ci regroupait 7 communes : Ribeauvillé, BERGHEIM, ORSCHWILLER, GUÉMAR, ST HIPPOLYTE, OHNENHEIM et Elsenheim. L'église se situait à Bergheim ; il fallait s'y rendre pour les grandes cérémonies (baptêmes, mariages et communions pascales). La Gemeine Mark possédait de grandes étendues de forêts et de prés nommés "RIED". Les seigneurs de Ribeauvillé en étaient les administrateurs. Le droit de pâturage était réservé aux 7 communes, en indivision et à parts égales. Le 4 Prairial, an XIII, la Gemeine Mark fut partagée en 7 parts égales et le partage fut sanctionné par le décret impérial de NAPOLEON 1er en date du 27 juillet 1808. La Gemeine Mark possédait des terres dans les deux départements actuels de la plaine d'Alsace. Ceci explique que bien qu'Elsenheim soit dans le Bas-Rhin, le village possède des terres dans le Haut-Rhin. C'est à cette époque aussi que se fit la répartition des terres communales du Ried, "GRUNGRUBE" et "STOCKSTÜCK" entre les habitants du village.

Le Presbytère

Demeure seigneuriale bâtie en 1739, elle était la propriété des seigneurs de RATHSAMHAUSEN-EHNWEIER qui l'habitaient lorsqu'ils venaient chasser. Le bâtiment est pourvu d'un mirador, ancienne station de télégraphe optique(1799) dont la ligne allait de STRASBOURG à BÂLE.

Sinistre 1939-1945

La population est évacuée à MONTIGNAC en DORDOGNE en 1939.
Aucune maison intacte :
- 63 sont totalement sinistrées,
- 67 sont partiellement touchées,
- 300 têtes de bétail ont péri.