retour

Toponymie

Vieux village nommé successivement :

Topographie

Situé à la frontière du Nord du département du Haut-Rhin dans l'arrondissement de Colmar, canton d'Andolsheim. Alt. 180m.

Archéologie

La voie romaine venant d'EHL (comme c'est bizarre ce nom...) traverse le ban de Grussenheim. Des vestiges romains sont mis à jour par les fouilles de Coste en 1862-1863, puis celles de Winckler et Gutman en 1894. Coste avait cru pouvoir affirmer que l'Argentovaria ne se situait pas à Horbourg (un peu plus au sud a l'entrée de Colmar) comme tout le monde l'avait admis mais sur le site découvert à Grussenheim. En fait, en dehors des rares pièces dans les musées, Grussenheim est un site qui reste à étudier. 

Histoire administrative et politique

En 667, une grande propriété fut attribuée par le Duc ETICHON à l'Abbaye d'EBERSMUNSTER. Elle comprenait l'église la dîme et la juridiction. La localité a donc fait partie des biens des HABSBOURG ; elle fut donnée au fief des seigneurs de RATHSAMHAUSEN, en 1361, qui la conservèrent jusqu'à la révolution. Annette de Rathsamhausen Baronne de Gérando fut la figure historique du village, où elle est née. L'association des Amis d'Annette de Rathsamhausen et du vieux Grussenheim perpétue sa mémoire et travaille à la valorisation de ce passé.

Un intéressant ouvrage, "Grussenheim, Notices Historiques" de Jean-Philippe Strauel, a été édité par l'Association en février 2002.

L'église - vue depuis le jardin de Martin JEHL (un petit fils de mon arrière-grand-père)

Vieille paroisse de l'évêché de Strasbourg, mentionnée dès 1031. Registres paroissiaux à partir de 1685. Jadis, il y avait à Grussenheim de nombreuses familles juives. En 1807, 28% de la population était juive. La synagogue a été détruite pendant la Guerre 39-45.

L'église fut construite de 1748 à 1753 avec clocher à bulbe, la nef fut agrandie en 1854. Fortement endommagée pendant la 2e guerre mondiale, elle fut reconstruite après 1945.